Règles de sécurité.

La sécurité et l’équipement selon les niveaux

École de patin

  • Casque avec visière ou casque et lunettes de protection ou avec grille
  • Protège genou
  • Protège coude
  • Protège-cou
  • Gant de cuir ou de kevlar ou de hockey

Groupe 5

  • Casque de patinage de vitesse et lunettes de protection non teintée
  • Protège genou
  • Protège coude
  • protège tibia
  • protège-cou
  • protège-coude
  • Gant de cuir ou de kevlar

Groupe 3 et 4

  • Casque de patinage de vitesse et lunettes de protection non teintée
  • Protège genou
  • Protège coude
  • protège tibia
  • protège-cou
  • protège-coude
  • Gant de cuir ou de kevlar
  • Tubes et bas résistants aux coupures

Groupe 1 et 2

  • Casque de patinage de vitesse et lunettes de protection non teintée
  • Protège genou
  • Protège coude
  • protège tibia
  • protège-cou
  • protège-coude
  • Gant de cuir ou de kevlar
  • Tubes et bas résistants aux coupures
  • Sous-skin de protection intégrale

Afin d’éviter des blessures, certaines règles doivent être respectés

  • Il est de la responsabilité de chaque patineur d’avoir un équipement sécuritaire. Les éléments suivants doivent être conformes :
    1. Les lames doivent être aiguisés
    2. Tous les boulons, écrous ou vis qui est nécessaires pour tenir la lame en place doivent être suffisamment serrés
    3. Les patins doivent être suffisamment serrés
    4. Toutes les protections réglementaires doivent être portés et en bon état (voir image)
    5. Les lacets doivent être retenus sur la bottine
    6. Le casque doit être suffisamment serré. La courroie sous le menton ne devrait pas donner plus d’espace que ce que le patineur a besoin pour ouvrir la bouche
  • Il est interdit d’embarquer sur la glace lorsque la zamboni y est présente
  • Il est interdit d’embarquer sur la glace lorsque la porte de la zamboni est ouverte
  • Il est interdit de patiner lorsque qu’une porte qui borde la piste est ouverte
  • Il est interdit de manger ou de mâcher de la gomme en patinant

Si le patineur ne respecte pas une de ces règles, l’entraîneur est en droit de sortir le patineur de la glace.

Le drapeau jaune

Dans certaines situations, l’entraîneur peut demander au patineur de ralentir, de faire attention et de ne pas dépasser (« drapeau jaune »), un cas typique étant lorsqu’un patin perde son aiguisage pendant l’entraînement.

Un entraîneur peut aussi donner un drapeau jaune si un patineur a commis une manouvre dangereuse sur la piste, sans toutefois être intentionnelle. Dans le cas d’une action intentionnelle, ce sont les règles de comportement qui s’appliquent.

Sous un drapeau jaune, une chute ou le non-respect du drapeau signifie l’expulsion de l’entraînement.

Dans certaines situations, un drapeau jaune peut être donné à tout le groupe, par exemple lorsque la piste est en mauvais état.

Problèmes de matelas

Il est interdit de patiner si les matelas ne sont pas installés de manière sécuritaire.

Si un matelas tombe sur la glace, les patineurs étant sur la piste doivent arrêter aussitôt. Les entraîneurs doivent mentionner l’arrêt à tout le groupe. Les patineurs doivent attendre le signal des entraîneurs avant de reprendre l’action.